Conférence Africaine sur
la Régulation et l'Economie Numérique (CAREN)

du 16 au 18 octobre à Ouagadougou, Burkina Faso

Présentation

La conférence CAREN dédiée à la régulation et au numérique en Afrique se tiendra du 16 au 18 octobre 2018 à Ouagadougou (Burkina Faso). Cette conférence francophone vise à rassembler l'ensemble des acteurs africains et internationaux intéressés par les questions liées à l’économie numérique sur le continent africain. Cette conférence s'adresse aux académiques et aux professionnels concernés ainsi qu'à la société civile.

Depuis deux décennies, le numérique explose en Afrique, sous l'effet de la diffusion et l'usage massif de la téléphonie mobile et dorénavant des applications data. Ce nouveau marché, ouvert à la concurrence et régulé par des autorités sectorielles, contribue au développement économique et transforme en profondeur les économies et les sociétés africaines. Les spécificités très fortes du continent africain (populations jeunes, rurales, pays à faible densité et à faible revenu, réseaux fixes en situation de précarité, accès difficile aux backbones internationaux, accès collectifs cruciaux, etc.) justifient des approches spécifiques et de l'économie numérique africaine et de sa régulation.

Pour plus d'informations, veuillez télécharger l'appel à communications de la conférence.

L'inscription à la conférence est obligatoire et se fait directement sur le site de conférence; la date limite d'inscription à la conférence est le 31 août 2018. Les personnes qui souhaitent également présenter un papier doivent obligatoirement le soumettre sur le site de la conférence. La date limite de soumission des candidatures est le 31 mai 2018.

Comité scientifique

Laurent Gille est professeur émérite d'économie de Télécom ParisTech. Il est diplômé de l'École Nationale de la Statistique et de l'Administration Économique (ENSAE ParisTech), et également docteur en Sciences de gestion. Ses travaux concernent principalement l'économie et la régulation des réseaux de télécommunications, spécialement dans les pays en développement, et les modèles d'affaires innovants de l'économie numérique. Il a créé et animé depuis 2005 des formations à la régulation (RegTel et RegNum) pour les régulateurs et opérateurs d'Afrique subsaharienne, en collaboration notamment avec les Arcep du Burkina Faso et de France. Il intervient dorénavant comme conseil auprès de nombreux acteurs du numérique en Afrique.

Sidy est directeur au sein du département Economic Advisory de Deloitte France. Il est responsable des missions d’analyse économique et de régulation en Afrique. Sidy a obtenu un doctorat en sciences économiques à l’Ecole des mines de Paris. L’expérience acquise par Sidy Diop durant les quatre années qu'il a passées au sein de l'Autorité Française de Régulation des Communications Electronique et des Postes (ARCEP France), en tant que chargé de mission à la Direction Régulation des activités Fixe et Mobile puis à la Direction des affaires économiques et de la prospective, lui confère une expertise pointue en matière de régulation et d’économie des télécommunications. Sidy Diop a dirigé des missions de consulting ces dernières années pour plusieurs régulateurs ou opérateurs télécoms en Afrique, notamment dans le domaine de la modélisation technico-économique et des analyses des marchés, du service universel, de la tarification sur les marchés de détail, de l’indentification des marchés pertinents, du design des remèdes sur les marchés de gros et de détail, de l’analyse des degré de concurrence sur les marchés de détail, de l’indentification des pratiques anticoncurrentielles.

David Bounie est Professeur et Directeur du département Sciences Économiques et Sociales à Télécom ParisTech. Ses recherches s’intéressent à l'économie numérique en général, et à la finance digitale en particulier. Il étudie l'impact des innovations technologiques dans le domaine des paiements, de l'épargne, du crédit et de la finance. David Bounie collabore régulièrement avec les banques, les systèmes de paiement par carte, les banques centrales et les opérateurs mobiles. Il a travaillé ces dernières années avec la BCEAO, le GIM-UEMOA et des autorités de régulation des télécommunications dans les pays de l'UEMOA sur des questions de tarifs d’interchange dans les systèmes de paiement par carte, de paiement mobile et d'innovations de produit dans les paiements, l'épargne et le crédit.

Georges Bertrand TAMOKWE PIAPTIE est maître de conférences agrégé. Après avoir été Chef de Division des Etudes, de la prospective et des statistiques, puis Conseiller Technique, au Ministère de l’enseignement supérieur du Cameroun, il est l’actuel Directeur de l’École l’ESSEC de l’Université de Douala. Membre du Laboratoire d’Economie Théorique et Appliquée (LETA) de la même Université, l’économie néoinstitutionnelle et l’économie numérique constituent actuellement ses principaux champs de recherche.

Auguste K. KOUAKOU est économiste, docteur en sciences économiques et agrégé de science économique. Il est spécialiste des questions d’économie des télécommunications et d’économie du développement. Son domaine de recherche porte notamment sur l’économie numérique, l’économie publique et le marché du travail. Il a réalisé plusieurs publications et publié dans des ouvrages collectifs. Il est enseignant à l’UFR des sciences économiques respectivement à l’Université Jean Lorougnon Guédé de Daloa (UJLoG), à l’Université Félix Houphouët Boigny (UFHB), chercheur au CIRES, au LAREG et au CREMIDE. Il est actuellement Doyen de l’UFR des sciences économiques et de gestion de l’UJLoG à Daloa. Il a été Directeur du Master de régulation économique et de gestion des projets d’infrastructures.

Augustin Foster Comlan Chabossou, CEFRED, LEP, Université d’Abomey Calavi, Bénin. Maître de Conférences Agrégé des Université CAMES, Monsieur Augustin Foster Comlan Chabossou a été Vice Doyen de la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion de l’Université d’Abomey Calavi de 2013 à 2016. Actuellement, il est le Directeur Adjoint du Centre d’Etudes, de Formation et de Recherches en Développement (CEFRED) et responsable de la section « TIC et Développement Economique » dudit Centre. Il est membre Fondateur du Laboratoire d’Economie Publique (LEP) de la même université. Il est Professeur associé/invité auprès de plusieurs universités et programmes. Membre de plusieurs conseils scientifiques de revue, il compte à son actif de nombreuses publications portant sur l’économie publique, spécifiquement l’économie des réseaux et l’économie des finances publiques.

Dominique Kabré est titulaire d’un doctorat, est agrégé de droit et maître de conférences à l’Université Ouaga II. Il enseigne à l’UFR/Sciences juridiques et politiques de l’Université Ouaga II et dans plusieurs autres universités au Burkina et à l’extérieur le droit privé et le droit des technologies de l’information et de la communication. Il est Directeur de l’UFR/Sciences juridiques et politiques et membre du Conseil de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes. Membre de comité de rédaction ou scientifique de plusieurs revues dont la Revue de Droit de Technologies de l’Information et de la Communication (RDTI), il a aussi publié des ouvrages et des articles sur le droit OHADA, le droit des obligations, le droit des technologies de l’information et de la communication et la propriété intellectuelle. Il est, par ailleurs, consultant en droit des technologies de l’information et de la communication.

Michel Touré, Administrateur en Chef des Postes et Télécommunications, est Directeur Général de l'Ecole Multinationale Supérieure des Postes (EMSP) à Abidjan. L'EMSP est une Institution Intergouvernemantale de Formation, créée par huit Etats membres d'Afrique de l'Ouest francophone, et dont la Présidence du Conseil d'Administration est asurée par le Ministre ivoirien de la Communication, de l'Economie Numérique et de la Poste.

Mohamadou Saibou est le Directeur Général de l’Ecole Supérieure Multinationale des Télécommunications de Dakar (ESMT). Diplômé de l'Université Paris Dauphine et de l’Institut National des Télécommunications en France, il poursuit des missions de conseil en Réglementation, Régulation et Economie du numérique. Expert de l’UIT, de l’UEMOA, de l’UNESCO, il a dirigé de nombreuses missions de conseil dans l’espace francophone. Il a contribué à la mise en place des procédures réglementaires dans le respect des lignes directrices de la CEDEAO pour l’harmonisation des politiques régionales.

Programme

A définir

A définir

A définir






S'inscrire à la conférence

(les inscriptions sont gratuites et obligatoires)





Soumettre un papier




Avec le soutien financier de


ADRESSE SUR LA CARTE